• En 200 000 ans d'existence, l'homme a rompu un équilibre fait de près de 4 milliards d'années d'évolution de la Terre. Le prix à payer est lourd, mais il est trop tard pour être pessimiste: il reste à peine dix ans à l'humanité pour inverser la tendance, prendre conscience de son exploitation démesurée des richesses de la Terre, et changer son mode de consommation.


    Plus qu'un film, HOME sera un événement mondial : pour la première fois dans l'histoire, ce long-métrage sortira en même temps dans plus de 50 pays et sur tous les supports : cinéma, TV, DVD et Internet. C'est la date symbolique du 5 juin 2009 qui a été choisie pour cette sortie internationale.

     

    Nous avons tous rendez-vous avec la planète le 5 juin !

     

    Home, le film de Yann Arthus-Bertrand, produit par Luc Besson, sera proposé gratuitement sur http://www.youtube.com/homeprojectfr, le 5 juin prochain à l’occasion de la Journée Mondiale de l’Environnement ! De plus, le film sera également proposé le même jour au cinéma, à la télévision, en DVD, en Blue-Ray. “Y a pas de droit, y a pas de copyright, montrez-le au maximum de gens“, a plaidé Yann-Arthus Bertrand.


    ...Bye...


    3 commentaires
  • 1er Mai, Fête du Travail et pourtant jour où l’on ne travaille pas…


    On ne va pas se plaindre d’avoir un jour de congé, non, non !

    Mais pourquoi appeler ce jour ainsi alors ?

    Vous allez me dire qu’évidement, tout le monde n’a pas congé !

    Je souhaiterai donc bonne Fête du Travail à ceux là - une petite pensée
    pour vous - et bonne Fête du Repos à tous les autres…


    Quoi qu’il en soit, bon Muguet à tous !



    Le temps du muguet
                           Francis Lemarque
    Il est revenu le temps du muguet
    Comme un vieil ami retrouvé
    Il est revenu flâner le long des quais
    Jusqu'au banc où je t'attendais
    Et j'ai vu refleurir
    L'éclat de ton sourire
    Aujourd'hui plus beau que jamais
    Le temps du muguet ne dure jamais
    Plus longtemps que le mois de mai
    Quand tous ses bouquets déjà se sont fanés
    Pour nous deux rien n'aura changé
    Aussi belle qu'avant
    Notre chanson d'amour
    Chantera comme au premier jour
    Il s'en est allé le temps du muguet
    Comme un vieil ami fatigué
    Pour toute une année pour se faire oublier
    En partant il nous a laissé
    Un peu de son printemps
    Un peu de ses vingt ans
    Pour s'aimer pour s'aimer longtemps.

    Bye

    2 commentaires
  • Y a des jours comme ça… je n’arrive pas à me lever, il fait gris et, comme personne ne
    me pousse hors du lit, j’y reste…

    Tout de même, j’allume la radio pour éviter - si possible - de ne pas me rendormir, enfin, étincelle, passe une chanson qui à la grâce de me mettre de bonne humeur.

     

    Ce matin, c’était Got my mind set on You de George Harrisson.

    Et c’est là que je me retrouve à danser seule dans la salle de bain, à me dépêcher pour
    ne plus être à la bourre et vite rejoindre mes collègues au boulot.


    Après quelques heures de travail, je vais retrouver ma clope dans la cours extérieure
    (gros défaut, oui, je sais - pas la cours, la clope) et c’est là qu’il commence à pleuvoir !
    Du coup, pschiiit, l’étincelle du matin s’éteint. Le gris recommence à m’envahir et je retourne au bureau avec des pieds de plomb, pire qu’un scaphandrier à qui on aurait confisqué l’océan.

     

    Quel sandwich me fera prendre le moins de poids aujourd’hui ?

    Rien qu’à la question, j’ai plus faim ! … Il pleut toujours …

    Mon boss m’appelle, il n’est pas à prendre avec des pincettes (une fois n’est pas coutume) après quelques éclats de voix qui ne m’étaient pas destinés - bien sûr, il n’y a que lui
    et moi dans son bureau ! – il m’annonce avec la plus mauvaise humeur possible que
    si la conjoncture actuelle continue, il serait peut être envisagé d’entrevoir la possibilité
    d’allègements éventuels au niveau du personnel administratif… Manquait plus qu’ça !

     

    Quand je redescends dans mon antre, il est midi et mes collègues parlent tous de vacances, de réservation d’hôtels et de billets d’avion … Moi qui, depuis plusieurs piges, ne pars plus en vacances – pas par manque d’envie mais par choix actuels – je me demande si, tout compte fait, je ne devrais pas partir loin, très loin cette année.

    Wait and see, demain est un autre jour, et… après nous, les mouches …

     

    Comme disait Renaud, quand tu t’retrouves à poil sans tes bottes, faut avoir d’l’imagination pour trouver une chute rigolote…


    Bye

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique